Business angels : ce qu’il faut savoir

Une idée d’entreprise formidable peut être soutenue par certains programmes comme le business angels. Il s’agit généralement d’un apport des premiers fonds dont aura besoin la nouvelle start-up pour son implantation. Qu’est-ce qu’un business angels ? Comment jouir de l’implication d’une telle organisation ? Voici les différentes questions auxquelles vous pourrez trouver des réponses si vous lisez ce guide.

Business angels : qu’est-ce que c’est ?

Le business angels est un particulier lambda qui d’une initiative personnelle décide d’injecter de l’argent pour la prospérité d’une affaire qu’il estime prometteuse. Habituellement, il s’agit d’un chef d’entreprise, d’un entrepreneur à la retraite ou d’une personne qui possède un grand capital et qui souhaite tout simplement l’investir pour faire des bénéfices. Cet objectif est d’ailleurs le seul visé par tous les autres types d’investisseurs.

Le business angels est bien évidemment une personne qui possède de l’expérience en matière de gestion et de suivi pour la prospérité d’une entreprise. C’est pourquoi avant toutes actions visant au déboursement d’un quelconque fond, il s’assure de la crédibilité, de la faisabilité et de la rentabilité sur un long terme de ladite activité.

Quand faire appel à un business angels ?

Les business angels n’accordent leurs soutiens financiers qu’aux projets ambitieux et innovateurs. Ils s’intéressent généralement aux domaines de la technologie et de la santé. Toutefois, il est important de noter que chaque business angel souhaite le plus souvent investir dans un domaine qu’il maîtrise ou dans lequel il a déjà eu à travailler.

Outre les appuis visant à la création d’une entreprise nouvelle porteuse, un business angel peut également décider d’injecter des fonds dans une société existante en vue de favoriser leur ascension sur le marché.

Seul, un business angel peut investir en moyenne 10 000 à 20 000 €. Lorsqu’ils décident de se mettre ensemble, ils peuvent débourser entre 300 000 à 500 000 €.

Pourquoi contacter un business angels ?

Pour les particuliers ou les groupements qui ont un projet innovant, mais qui ne dispose pas d’assez de fond, les business angels sont une véritable aubaine. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une œuvre de charité, les fonds reçus peuvent constituer un levier sur lequel les acteurs peuvent s’appuyer.

Avec ce capital, il serait bien plus facile de garantir la mise en place effective du projet. De plus, si les prévisions sont bonnes et que l’activité prend une bonne évolution, le projet pourrait attirer d’autres investisseurs et même bénéficier de financement comme celle des banques.

Toutefois, il est important que vous sachiez que le fait de faire appel à un business angel présente bien plus d’avantages que d’inconvénients.

Comment êtes-vous retenu ?

Comme expliqué précédemment, un business angel ne se lance pas dans un déboursement de fond sans analyse préalable du projet. La sélection des projets à soutenir ce fait selon quatre étapes.

L’envoi du dossier de description du projet

Il s’agit d’une présentation brève de quelques pages du business plan. Ce dernier sera minutieusement examiné par l’équipe en charge à cette étape. L’objectif est de déterminer la faisabilité et les éventuels succès que pourrait engendrer ladite affaire.

La présentation physique du projet

Cette étape vient après que la description manuscrite de votre projet ait été validée par l’équipe désigner pour l’analyse. Pendant, une dizaine ou une quinzaine de minutes l’équipe retenue devra exposer oralement son projet devant un juré constitué de quelques membres de l’association

Le suivi du projet

Dans le cas où votre présentation aurait séduit plusieurs membres du comité de décision, l’équipe sera recontactée pour une négociation. Cette dernière concerne les conditions du partenariat impliquant l’apport financier des business angels.

Le financement du projet

Si les deux parties s’entendent sur les clauses d’un contrat, ces derniers procèdent alors à la signature du pacte d’actionnaires. Ce dernier est suivi de la procédure de financement.

Que se passe-t-il lorsque vous êtes retenue ?

Après la signature du pacte d’actionnaire, l’apporteur d’idée devra patienter quelques mois avant de pouvoir rentrer en possession des fonds. Cependant, ce délai n’est pas fixe et peut varier en fonction de plusieurs paramètres, mais elle s’étale sur une certaine période.

Tout d’abord, l’équipe devra attendre trois mois environ avant que le plan d’affaires soit rédigé. Dans cette même période se fera :

  • la présentation du projet et du groupe
  • l’établissement de l’étude du marché, de la technique commerciale et du marketing
  • l’établissement des principaux tableaux prévisionnels financiers
  • la rédaction de l’exécutive summary.

Ensuite, après que vous ayez signé le premier contrat, il se passera environ cinq à neuf mois avant que vous signiez la lettre d’intention.

Enfin, l’équipe devra encore attendre un mois pour terminer la levée et le versement des fonds.

Que se passe-t-il en cas de sortie de capital ?

Lorsqu’un business angel décide de se retirer d’une affaire, il doit attendre une période de trois à cinq ans avant de revendre sa part des actions.

Cette option peut être envisagée dans les trois conditions suivantes :

  • récupération de la société par un entrepreneur
  • introduction de l’entreprise en bourse
  • récupération de la société par un fonds d’investissement.

Quelle que soit la raison évoquée et la décision prise par le business angel, il devra avertir l’équipe avant toutes actions définitives.

Qui joindre en cas de besoins ?

France angels : réunis les chaînes de business angels.

Euroquity : établis une relation entre entreprises et investisseurs.

Femmes business angels : premier réseau en Europe et unique chaîne de « business angels » constitué seulement de femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.